Du 4 mars au 10 décembre 2017

Présentation de vêtements d’intérieur pour homme issus des collections du musée.

La robe de chambre ou robe d’intérieur devient une des pièces essentielles du vestiaire masculin au cours du XVIIe siècle. Immortalisé par quelques grands philosophes du Siècle des Lumières tels Diderot ou Voltaire, ce vêtement porté au sein de l’espace privé tire son origine et sa forme première des caftans et autres tenues orientales. Principalement réalisées dans des toiles peintes appelées « indiennes », elles seront au cours du XVIIIe siècle fabriquées dans des soieries façonnées et brochées, aux motifs chatoyants. Les bonnets d’intérieur, tout aussi luxueux, sont le complément indispensable de cette tenue. La robe de chambre évolue au fil des siècles, elle se raccourcit pour devenir veston d’appartement ou « coin de feu », gardant cependant son image de vêtement douillet et confortable que l’on revêt au coin du feu.