« Textile et réseau« , exposition d’art textile contemporain, présente 32 œuvres d’artistes français et étrangers sur un même thème : le réseau. Ce terme, qui désigne au sens concret un ensemble de « lignes entrelacées » et au sens figuré « un ensemble de relations » a été traité de multiples façons par les artistes, tant au niveau des matières que dans la façon de traduire cette notion. Pour certains, le réseau est celui du cerveau et de ses connexions, des artères coronaires ou des canaux lactifères. Pour d’autres, il est lié au réseau informatique, aux techniques de communication. L’utilisation de fils électriques ou téléphoniques symbolise alors le lien entre les êtres dont la communication est souvent plus complexe. Le réseau est aussi celui qui relie le passeur aux migrants, qui lie les hommes entre eux. Le réseau peut être aussi dans la technique, celle du maillage, du filet, du tissage. Si certaines compositions sont réalisées à partir de matériaux textiles, la plupart propose aussi des matières parfois inattendues comme les cheveux, les végétaux, le métal.

Pour cette seconde édition du concours organisé conjointement par Textile-Résonance et le Musée de la Chemiserie, l’invitée d’honneur est Anne Guibert-Lassalle, plasticienne et sociologue de l’art. Elle nous présente quatre portraits sur support tricoté, une autre façon d’aborder l’art textile aujourd’hui.